Après un accident de la circulation impliquant un véhicule tournant à gauche, le tribunal vérifiera si le conducteur de ce véhicule a respecté toutes ses obligations.
L'ensemble de la manoeuvre peut être décomposé en trois phases: l'intention, la préparation et le mouvement réalisant le changement effectif de direction...

 

 1) La phase intentionnelle: Un conducteur qui veut tourner à gauche doit s'assurer qu préalable qu'il peut le faire sans danger pour les autres usagers de la route, et particulièrement, en tenant compte des possibilités de ralentissement de ceux qui le suivent (article 19.1 du Code de la route).

2) La phase préparatoire: cette phase consiste à indiquer son intention suffisamment à temps au moyen des feux indicateurs de gauche (article 19.3.1) et à se porter vers la gauche sans gêner les conducteurs venant en sens inverse (article 19.3.2).

3) La phase d'exécution de la manoeuvre: le virage effectif doit s'effectuer en exécutant le mouvement aussi large que possible, de manière à aborder par la droite la chaussée dans laquelle on s'engage (article 19.3.5).

En d'autres termes, si les deux premières phases de la manoeuvre de changement de direction ont été effectuées, il n'y a pas de raison que surgisse un véhicule qui dépasserait par la gauche.
Si cela devait tout de même être le cas, il y aurait de fortes chances pour que cet usager voit sa responsabilité engagée par le tribunal.