Plusieurs idées reçues existent sur les assurances dans l’inconscient collectif. Dans cette chronique ponctuelle, nous tordrons régulièrement le cou aux plus tenaces.

 

 

Après un accident, prendre des nouvelles d’un tiers blessé est considéré comme une reconnaissance de responsabilité.

C’est totalement FAUX et infondé ! Rien n’empêche de s’inquiéter du sort de quelqu’un qui est blessé, qu’il soit ou non responsable de l’accident. Jamais votre compagnie ou un juge ne vous le reprocheront.

 

Si je prête mon véhicule à quelqu’un, il ne sera pas assuré.

C’est FAUX. Seul un véhicule volé n’est pas assuré. Pour le reste tout conducteur sera assuré s’il conduit votre véhicule avec votre consentement. Attention toutefois à la notion de conducteur habituel, mais qui est peu pertinente en cas de prêt, et aux éventuelles conduites exclusives (qui induiront l’application d’une franchise en cas de sinistre causé par une autre personne que le conducteur désigné).

N’hésitez pas à nous interroger en cas de doute.