Le Conseil européen pour la sécurité routière (ETSC) mentionne dans son rapport sur l’évolution des accidents notre pays comme un modèle dans la lutte contre l’alcool au volant et loue la campagne Bob qui a fait baisser en dix ans le nombre d’accidents provoqués par l’excès de boisson.

Werner De Dobbeleer (IBSR) tempère néanmoins dans De Standaard : « En cas d’accident mortel, il n’y a toujours pas de prise de sang auprès du conducteur dans la moitié des cas ».